28 janvier 2008

Erri De Luca, "Montedidio"

Montedidio Montedidio est un quartier de Naples dans lequel l'auteur a grandi. La langue apparemment si simple d'Erri De Luca nous fait toucher, sentir, entendre, voir les sensations de l'enfant qu'il fut, avec une fraîcheur, une émotion et une force poétique auxquelles est fidèle la belle traduction française de Danièle Valin. A lire en séjournant à Naples...
"(...) les poissons lançaient des étincelles, tout le blanc de leur corps éclatait, ils tapaient de la queue par centaines, le sac renversait au sec tout le tas de vie volée aux vagues, papa disait : "Voici le feu de la mer." L'odeur de la mer était notre parfum, la paix d'un jour d'été une fois le soleil couché."
"Il fait frais le soir aux lavoirs, dans le ciel les nuages s'étirent en forme d'arête de poisson, sous les coups de vent là-haut."
Erri De Luca, Montedidio, Gallimard, collection Folio.

Posté par Carine Fouquet à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Erri De Luca, "Montedidio"

Nouveau commentaire