27 septembre 2009

On n'est pas là pour disparaître...

 Comme il était des exercices spirituels de sagesse dans l'antiquité, Olivia Rosenthal propose à ses lecteurs un exercice existentiel à partir de la maladie d'Alzheimer et de la notion même de disparition. À travers ce très beau texte, l'auteure poursuit sa réflexion sur l'individu et la communauté. Individu, qui s'exclut volontairement de la communauté des vivants en se donnant la mort. Mais aussi individu que la maladie exclut petit à petit de la communauté des êtres aimés, aimants et humains qui ont fait son histoire, par... [Lire la suite]
Posté par Carine Fouquet à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2009

Bibliothèques...

Le texte de Ludovic Hary, lu en introduction des lectures musicales données à L'espace Le scribe l'Harmattan le 26 mars dernier s'intitulait "Eternelle et volatile" et est extrait du recueil collectif "Aller à la bibliothèque", éditions Folies d'encre, janvier 2009.
Posté par Carine Fouquet à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2008

L'alphabet, à l'ombre de ma mère

Un "abécémère", si l'on peut dire, dans lequel Monique Serres rend un très bel hommage à sa mère courage, aimante. L'auteure revisite aussi les sensations de son enfance dans la campagne mayennaise. L'ordre alphabétique, loin d'être un artifice littéraire, est plutôt le fil d'Ariane de ces évocations, les souvenirs s'organisant autour de mots qui s'égrennent telles des reliques que l'on (re)découvre au fond du coffre oublié dans le grenier... Monique Serres, L'alphabet à l'ombre de ma mère. Paris : L'Harmattan, 2007. (119 p. ; 12... [Lire la suite]
Posté par Carine Fouquet à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2008

Un autre dieu pour Violette...

Un texte étrange et déroutant dont l'écriture nous entraîne dans une aventure improbable, celle de la rencontre entre Oscar Rose, bibliothécaire à Heddal, un village norvégien, hanté par le souvenir de son épouse trop tôt disparue, et une jeune étudiante à Paris, Violette Mage. Laurence Werner David est une auteure à découvrir ! Un autre dieu pour Violette, par Laurence Werner David. Paris : éditions Verticales, 2003. (77 p. 12 euros)
Posté par Carine Fouquet à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2008

Ludovic Janvier

Ludovic Janvier est une des grandes voix de la littérature contemporaine. Poésie, autodérision, sensibilité et séduction sont des éléments indissociables de son oeuvre. Il a créé un genre : les Brèves d'amour. Le deuxième volume En mémoire du lit a été publié chez Gallimard. Pour rire jaune, on pourra lire son roman Monstre va, publié chez Gallimard. Ou encore Naissance, qui est un magnifique texte sur le devenir femme. Sa lecture exige un effort, un travail qui n'est pas sans rappeler celui justement de l'enfantement. Enfin sa poésie... [Lire la suite]
Posté par Carine Fouquet à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2008

Sous la vitesse...

En librairie avec le printemps, le 20 mars, le nouveau texte de Ludovic Hary est d'une beauté rare. Sa poésie joyeuse et rieuse ne cesse de bouger nos neurones (endormis par temps de bling bling) et d'émouvoir son lecteur... Le beau travail de typographie met en valeur un texte profondément léger et allègrement profond... A lire et méditer sans modération. Et surtout n'oubliez pas de renvoyer le questionnaire des pages 70 et 71 aux éditions Verticales... http://www.editions-verticales.com/auteurs_fiche.php?rubrique=4&id=54
Posté par Carine Fouquet à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2008

Erri De Luca, "Montedidio"

Montedidio est un quartier de Naples dans lequel l'auteur a grandi. La langue apparemment si simple d'Erri De Luca nous fait toucher, sentir, entendre, voir les sensations de l'enfant qu'il fut, avec une fraîcheur, une émotion et une force poétique auxquelles est fidèle la belle traduction française de Danièle Valin. A lire en séjournant à Naples..."(...) les poissons lançaient des étincelles, tout le blanc de leur corps éclatait, ils tapaient de la queue par centaines, le sac renversait au sec tout le tas de vie volée aux... [Lire la suite]
Posté par Carine Fouquet à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 janvier 2008

Mikhaïl Boulgakov, Le Maître et Marguerite

Le diable se promène dans les rues de Moscou... Un magnifique roman de l'exil... intérieur. Dans l'univers stalinien hostile à tout ce qui est métaphysique, Boulgakov est un dissident métaphysique qui use d'une ironie féroce pour dénoncer les oeillères de tout dogmatisme qui cherche à faire entrer la réalité dans un système de signes vidés de signification. Ainsi lorsque les deux acolytes du diable tentent de forcer l'entrée de la "Maison des écrivains", s'ensuit ce dialogue (qui pourrait être aisément transposé dans... [Lire la suite]
Posté par Carine Fouquet à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2008

Ludovic Hary

Un véritable écrivain se laissait découvrir dans Nous nommer serait catastrophique, qui débute par la voix d'un homme mort contemplant du cercueil le défilé des endeuillés... Un premier roman captivant et parfaitement maîtrisé.Depuis Ludovic Hary a continué sa course enthousiaste dans les sentiers littéraires et son deuxième texte Sous la vitesse est à paraître en mars prochain aux éditions verticales.Par ailleurs ce "fou écrivant" propose régulièrement de très belles lectures de ses textes ou d'autres textes qui laissent... [Lire la suite]
Posté par Carine Fouquet à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]